US Roadtrip partie 3 : de Zion parc à Brice canyon

Hey folk, aujourd’hui je vous raconte la suite de notre voyage aux États-Unis. Visiter les parcs était une des principales raisons pour lesquelles on est allé là-bas et on en a fait un paquet. Pas tous certes, mais ça nous fait une raison d’y retourner.  Dans le dernier article j’en étais resté à notre nuit en camping près du parc de Zion, alors on va commencer par là.

carte zion - monument valley - bryce

Zion : le fond d’un canyon

Non Zion n’est pas la ville du futur de Matrix ni une cité divine souvent décrite dans des chansons de reggae mais bien un parc national. Une route traverse le parc mais en été elle est fermée aux voitures. Donc pour le visiter il faut laisser sa voiture dans le parking principal et faire la queue pour prendre le bus. Et oui, c’est un des rares endroits ou le transport en commun est privilégié face aux voitures aux États-Unis. Étant arrivés le matin on a dû faire une demi-heure de queue. Depuis le bus on peut déjà contempler la beauté de ce parc. Il circule sur une route surplombée par d’immenses falaises rouges. Plusieurs arrêts sont possibles avec des petits chemins et des départs de randonnées. La plus connue est sans doute celle du dernier arrêt : The Narrows. La première demi-heure on longe la rivière du canyon jusqu’à arriver à un endroit où il n’y a plus que la rivière. Un choix s’offre donc à vous : Soit faire demi-tour, soit continuer en marchant dans l’eau. L’eau (très fraîche) peut parfois arriver jusqu’à la taille. A certain endroit il faut même nager. Si vous faites the Narrows, il faut demander des conseils aux rangers un ou deux jours avant affin qu’ils vous orientent en fonction de la météo car cela peut être dangereux en cas de pluie. Pour ceux qui veulent la faire en entier il faut même un permis ! En ce qui nous concerne, on a fait nos petits joueurs et on a fait demi-tour…

zion canyonzion canyo

Lac Powell

Après avoir fait le tour de Zion, on a mis le cap à l’Est. La route de ce coté est vraiment magnifique. A la sortie du parc aussi : on se retrouve au milieu de roches toutes lisses parsemées de pins. Après 2 heures de route on est arrivé au lac Powell. On ne savait pas que c’était une réserve mais on nous a demandé notre pass pour entrer. Ce lac résulte du barrage de Glen Canyon et il est le 2ème plus grand lac artificiel du pays. Malgré le fait qu’il ne soit pas naturel, les paysages sont très beaux. Par contre ce n’est pas le meilleur endroit pour se baigner. On n’est pas vraiment fan des lacs en général pour la baignade car les eaux stagnantes ça fait toujours un peu sale. Là c’est la même chose, en plus c’est difficile de se trouver une place au milieu des touristes. On n’ a pas pris le temps de faire un tour en bateau. Si vous l’avez fait dites-nous ce que vous en avez pensé car on aurait bien aimé. Pas loin du lac, il y a le fameux fer à cheval d’où on peut voir le Colorado. Arrêt photo obligatoire car c’est vraiment MAGNIFIQUE (10 min de marche environ). On a ensuite repris la route vers Monument Valley. Pendant que l’on conduisait, un virevoltant a croisé notre route. Vous savez, c’est cette plante sèche qui roule sur la route que l’on voit souvent dans les westerns. A ce moment là on s’est vraiment senti dans westworld ! On s’est arrêté dans un parc Navajo d’où on avait une vue magnifique sur le coucher de soleil. Il y a aussi une petite randonnée de 15 minutes qui mène à une belle vue sur un canyon où on aperçoit les vestiges d’un vieux village indien abandonné au 11ème siècle.

Ce jour là, on a trouvé une pancarte qui nous expliquait ce qu’il fallait faire et ne pas faire face à un couguar car il y en a dans cette région : règle numéro 1 : ne jamais se mettre à 4 pattes.. Heureusement qu’on le sait maintenant car ça aurait été certainement mon premier réflexe 😀

lac powellfer à cheval village Navajo

Monument Valley

On est parti très tôt du camping car il est conseillé de visiter Monument Valley soit au lever soit au coucher du soleil pour avoir une plus belle lumière. Comme c’est un parc Navajo, l’entrée y est payante même avec le pass annuel mais cela vaut vraiment le coup (et le coût). Ce parc se parcourt en voiture sur une route en terre avec pas mal de bosses. Cela prend environ 1h30 pour faire la route avec les pauses photo. On circule entre ces grandes buttes qui ont servi de décors à de grands films comme Il était une fois dans l’Ouest. Les plus cow-boys d’entre vous pourront essayer les balades à cheval.

Bryce Canyon

Le lendemain, après avoir passé la nuit dans un camping gratuit, on a pris un vrai petit déjeuner/brunch américain dans un resto très typé. On est ensuite parti visiter le parc de Bryce Canyon. Malheureusement Géraldine était malade et a du rester dans la voiture. Ce parc peut se faire soit en voiture soit en bus. Il y a plusieurs arrêts avec de très belles vues sur les hoodoos (pinacles en français : les colonnes verticales en pierres que l’on voit sur les photos) notamment Inspiration Point, Sunset et sunrise point. Je vous conseille vivement d’y faire une randonnée. Personnellement j’ai fait la magnifique Navajo Loop. Elle est assez rapide, ce qui m’a permis de ne pas laisser mon amoureuse malade trop longtemps toute seule.

Bryce CanyonBryce Canyon

Les animaux sauvages

Un petit aparté sur la wildlife car ce dernier jour on en a croisé pas mal : Un chien de prairie, un Géocoucou (ou road runner : l’oiseau qui a servi de modèle à Bipbip),  une biche et ses faons et des antilopes ! On a été étonné tout au long du voyage du nombre d’animaux que l’on croisait. Beaucoup plus qu’en Europe ! Du coup il faut faire très attention quand on roule en voiture et bien respecter les limitations de vitesse. J’ai été surpris plusieurs fois et j’ai failli percuter des cerfs à deux reprises en quelques jours.

 

On a aussi fait une petite vidéo de ces parcs :

One Reply to “US Roadtrip partie 3 : de Zion parc à Brice canyon”

  1. Haaaan alors là je suis folle de jalousie !! Le Monument Valley est peut être l’un des endroits qui me fait le plus envie aux USA !! J’espère pouvoir le faire un jour !

Laissez un commentaire