Îles Féroé : conseils pour bien préparer son voyage

iles Féroé

Hey folks ! D’habitude pour nos vacances d’été on aime partir loin et longtemps (1 mois minimum). Mais cet été ça n’a pas été le cas.. Tom a trouvé un travail il n’y a pas longtemps et il n’a pas pu prendre beaucoup de jours de congés. Alors on a décidé de partir une semaine aux îles Féroé ! Un archipel situé entre l’Islande, la Norvège et l’Écosse.
Je suis sûre que la plupart d’entre vous ne connaissent pas. C’était le cas pour nous il y a à peine quelques mois ! Mais lorsqu’on a découvert son existence grâce à de magnifiques photos sur Instagram…. vous nous connaissez ! Tout deux grands amoureux de nature et de randonnée… il nous a été impossible d’y résister !! Dans cet article on vous donne les informations qui nous semblent être les plus importantes pour préparer votre (peut-être) futur voyage aux Îles Féroé.

Se rendre aux îles Féroé

Les îles Féroé n’étant pas encore très touristiques, peu de compagnies aériennes proposent cette destination depuis la France. Nous, nous avons décidé de prendre un easyjet pour le trajet Lyon – Copenhague et une fois là bas on a pris un avion de la compagnie SAS pour nous emmener directement aux Féroé ! On s’en est sorti pour 350€ pour deux alors que lorsqu’on commençait à chercher on ne trouvait rien à moins de 500€…
Il est aussi possible de se rendre aux Îles Féroé par bateau grâce au ferry Norröna. Celui-ci part du Danemark et pendant la saison d’été il s’arrête sur l’archipel qui se trouve sur son trajet pour l’Islande. Idéal si on veut découvrir les îles avec sa propre voiture. Le trajet est cependant bien plus long que l’avion… Comptez environ 36h de traversée.

Transport sur l’archipel

Pour visiter les îles Féroé, là encore vous avez encore plusieurs possibilités

Avec votre voiture

Comme je vous l’ai dit plus haut vous pouvez visiter les Féroé avec votre propre voiture, van, ou camping-car. Vous aurez simplement à prendre le ferry au Danemark. La traversée étant longue… pas forcément idéal si vous n’avez qu’une semaine de vacances..

Location

Louer une voiture peut être très utile pour visiter le plus facilement possible les moindres recoins des Féroé. Cependant les prix sont très très cher ! Il existe plusieurs compagnies de location et les coûts sont plus ou moins similaires. Donc si vous voulez vous faciliter la vie et louer une voiture soyez organisé et réserver plusieurs mois à l’avance pour limiter le plus possible les frais.

route iles Féroé

Transports en commun

Concernant les transports en commun, l’archipel est plutôt bien desservi. Vous pouvez vous rendre presque partout en bus. Vous pouvez même prendre un pass pour une semaine ou seulement 4 jours qui vous permet de prendre les bus et les ferries en illimité. Ce pass s’appelle “travel card”. Ces abonnements coûtent 93€ pour 7 jours et 67€ pour 4 jours. Sachez que les ferries sont indispensables si vous voulez visiter les autres îles de l’archipel ! Vous pouvez les prendre avec ou sans voiture. Pour trouver les horaires des bus et ferries vous pouvez vous rendre sur ce lien.

Hélicoptère

Afin de desservir les îles de les plus isolées de l’archipel le gouvernement a mis en place un service d’hélicoptères qui coûte “presque rien” (comparé à la France). Par exemple pour un vol entre la capitale et l’ile de Mykines ça coûte seulement une trentaine d’euros. Idéal si vous voulez prendre un peu de hauteur et survoler les Féroé. Cependant, ce service est réservé en priorité aux habitants des Féroé (normal) du coup vous pourrez le prendre que s’ il reste de la place. Pour plus de renseignements vous pouvez vous rendre sur ce site.

Le stop

Nous avons décidé de nous déplacer sur les Féroé en STOP pour deux raisons : économique et sociale (comme le BAC ES ahahaha). En effet, n’oublions pas qu’ il n’y a que Tom qui travaille et moi je ne suis qu’une simple étudiante. On n’a donc pas un budget vacances illimité… Pour ce qui est du “social” nous voulions vraiment rencontrer les féroïens et en apprendre plus sur leur culture, la vie sur les îles etc. Et top du top le Stop marche très bien aux Féroé ! On a toujours réussi à aller ou on voulait. Les féroïens sont très accueillants et sont même prêt à faire de longs détours pour nous emmener exactement où on veut aller. Même si on leur dit qu’on ne veut pas les déranger et qu’on trouvera un autre chauffeur. Par contre faites attention, certaines routes sont peu fréquentées et vous pourrez donc attendre longtemps avant de croiser ne serai- ce qu’une voiture.

îles féroé stop

Logement

Les hôtels sont très chers aux Féroé. Vous n’en trouverez pas à moins de 100€. Et malgré leurs prix ils ne sont pas supers. Vous pouvez aussi trouver des Airbnb aux Féroé ! Pour le coup vous pouvez en trouver des bien moins chers que les hôtels et bien plus cosy. Cependant réservez à l’avance car la plupart des touristes se logent grâce à Airbnb et ils partent donc très vite…
Il existe aussi des auberges de jeunesse mais comme les hôtels la plupart sont très chères… Et en plus on a lu plein de commentaires qui disaient qu’il y avait de puces de lit… on a donc pas voulu faire l’expérience.
Pendant notre séjour on a donc préféré faire du camping. Attention il est strictement interdit de faire du camping sauvage. Mais heureusement, il y a de nombreux campings partout sur l’archipel à des prix corrects : environ 10€ par personne. Vous verrez, les campings aux Féroé ne ressemblent en rien à tous les campings qu’on a pu faire ailleurs. Le tourisme étant tout récent et les féroïens n’étant pas des campeurs nés, il y a très peu de “vrais campings”. En effet, très souvent ce sont les terrains de foot qui durant l’été accueillent les campings-car et les tentes. Par contre si vous voulez dormir en camping choisissez bien votre tente… La nôtre a rendu l’âme au bout de la seconde nuit à cause du vent qui peut être très violent aux Féroé.

Après que notre tente se soit cassée on a pu s’en sortir en dormant dans les vestiaires des terrains de foot mais aussi en faisant du Couchsurfing à Torshavn (la capitale) . Vous connaissez ? C’est un site web du genre airbnb sauf qu’ici, les gens hébergent gratuitement les voyageurs. Nous avions déjà dormi chez une personne en Norvège il y a quelques années et également accueilli quelques personnes lorsque nous étions en Corse. Couchsurfing c’est vraiment génial pour rencontrer les locaux et passer une bonne soirée.

iles Féroé

L’argent

Pour ce qui est de l’argent aux Féroé il faut savoir que même si cet archipel appartient au Danemark la monnaie n’est pas tout à fait la même. En effet, ils ont leurs propres billets. On paye donc avec des billets féroïens et des pièces danoises.. Cependant, il s’agit toujours de couronnes, donc le taux de change reste presque le même que pour les couronnes danoises.
Lors de notre voyage nous avons payé presque tout le temps avec notre carte bleue. Mais à notre arrivée nous avions quand même retiré de l’argent dans un distributeur “au cas où”. Nous avons bien fait car pour prendre le bateau qui nous a emmené sur l’île de Mykines nous ne pouvions pas payer par carte bleue. Idem pour certains campings.

Les spécialités locales

Nous n’avons fait aucun restaurant aux îles Féroé car tous les midis nous étions en pleine randonnée au milieu de nulle part et le soir nous restions au camping. Cependant en parlant aux locaux pendant nos balades en stop nous avons appris qu’il existe de nombreuses spécialités.

  • Tout d’abord le poisson. Les Féringiens vivent principalement de la pêche et mangent donc beaucoup de poissons comme du maquereau par exemple.
  • La baleine est encore aujourd’hui un met apprécié même s’ ils en mangent de moins en moins. Apparemment c’est une viande de couleur noire qui est consommée avec des morceaux de gras et des pommes de terre.
  • Les moutons étant très nombreux aux Féroé il n’était donc pas difficile de se douter qu’ils en sont devenus une spécialité. Un féroïen nous a expliqué que la viande se fait faisander et que “pour aimer, je pense qu’il faut grandir avec, car ça sent et a le goût de l’enfer”.
  • Une autre spécialité locale : un oiseau qui ressemble à une mouette. Nous n’avons pas bien compris comment ils le cuisinent mais je pense que ça ressemble un peu à du poulet.

Autant vous dire que, étant végétariens, nous n’avons rien goûté… On s’est donc nourri de salades de pommes de terre, de soupe et de pain noir (pains avec moitié farine, moitié graines ; très populaire dans les pays du nord).

Randonnée

Clairement, si vous n’aimez pas la nature et la randonnée, les Féroé ne sont pas une destination pour vous. A l’inverse si vous aimez ça vous êtes bien tombé car c’est LA destination pour les randonnées !! Par contre faites attention, l’ensemble des terres de l’archipel étant privées et également pour respecter l’environnement il faut se plier à de nombreuses règles comme ne pas randonner après 19h et toujours suivre le sentier par exemple.
Pour trouver des sentiers de randonnée à faire, de nombreuses options vous sont proposées.

Tout d’abord, il existe un petit guide “hiking the faroe islands” gratuit et uniquement en anglais il me semble. Celui-ci est disponible à l’aéroport et dans tous les offices de tourisme de l’archipel. Si vous êtes du genre organisé vous pouvez préparer votre séjour en téléchargeant ce petit livre sur internet. Il propose 23 randonnées qui permettent de découvrir l’ensemble de l’archipel. Le chemin à suivre est très bien expliqué. Il est donc difficile de se perdre avec. En plus, il y a même quelques histoires, poèmes et légendes sur les villages et les sentiers de randonnée. Idéal pour en apprendre plus sur les Féroé.

Si ces 23 randonnées ne vous suffisent pas vous pouvez également vous rendre sur le site hikeing.fo qui propose de nombreuses randonnées pour la plupart payantes… En effet, comme je vous l’ai dit plus tôt l’ensemble des terres étant privées, certains propriétaires n’acceptent aucune personne sur leurs terres sauf si elles sont accompagnées d’un guide. Il est expliqué que c’est parce qu’ils veulent préserver leurs terres. Chose que nous comprenons parfaitement avec l’arrivée de plus en plus importante du tourisme depuis ces deux dernières années. Cependant quand on voit les prix exorbitants pour certaines randonnées on se demande si c’est vraiment une question de préservation de la nature ou de business. Lorsque nous sommes arrivés aux Féroé nous voulions absolument faire la randonnée qui mène à un point de vue permettant d’observer Tindhòlmur: une petite île magnifique. Lorsqu’on a commencé à se renseigner pour la faire on a appris qu’on devait payer 75€ chacun… la grosse blague… On est donc allé voir ailleurs et tant pis pour le point de vue. De toute façon il y a tellement d’endroits magnifiques sur cet archipel qu’on a pas du tout été déçu.

Personnellement on s’en est tenu au petit livre de randonnée. On en a fait 5 et c’était génial !

iles Féroé

îlesîles Féroé îles Féroé îles Féroé îles Féroé îles Féroé îles Féroé iles Féroé îles Féroé

2 Replies to “Îles Féroé : conseils pour bien préparer son voyage”

  1. Ca donne très envie de découvrir cet archipel. Les photos sont dingues et votre récit remplis de conseils est super.

  2. Top votre article sur les Féroé ! Ca donne très envie !

Laissez un commentaire