10 road-movies à découvrir ou à revoir pendant le confinement

Hey Folks ! Vous le savez, on adore prendre la voiture pour partir à l’aventure que ce soit pour un week-end ou un mois. Alors, pendant le confinement, quand on est restreint à notre canapé, on regarde souvent des road-movies. Ça nous donne l’impression de partir encore sur la route. Dans un road-movie, on suit un ou plusieurs personnages dans leur voyage à travers un ou plusieurs pays. Voici une petite sélection de ceux qu’on aime voir et revoir.

Easy Rider de Dennis Hopper (1969)

On ne peut pas se permettre de faire un top des road-movies sans celui-ci. La naissance du terme road-movie est d’ailleurs souvent attribuée à ce film . On y suit deux motards qui font le trajet Los Angeles-Nouvelle Orléans. Une critique de l’Amérique traditionnelle en pleine période Hippie. Ce film a reçu le prix du meilleur premier film à Canne.

  • Moyen de locomotion : Harley Davidson
  • But : Aller au carnaval de la Nouvelle-Orléans
  • Trajet : 3800 km de Los Angeles à la Nouvelle Orléans

Thelma & Louise de Ridley Scott (1991)

Toujours dans les road-movies super cultes, on ne peut pas passer à coté de Thelma et Louise. Deux amies partent en week-end en voiture. Très vite le voyage tourne mal et elles doivent fuir la police. Un film avec des paysages sublimes où deux femmes découvrent la liberté. C’est aussi par ce film que Brad Pitt s’est fait connaître.

  • Moyen de locomotion : Ford Thunderbird 1966
  • But : Passer un week-end entre amie, puis, fuir la police
  • Trajet : 2300 km de Little Rock (Arkansas) au Grand Canyon

Julie en Juillet de Fatih Akın (2000)

Ce film raconte un triangle amoureux à travers les pays d’Europe. Juli se retrouve à accompagner Danie, pour qui elle craque, à Istanbul afin qu’il puisse retrouver Melek dont il est persuadé que c’est la femme de sa vie. J’ai découvert ce film assez tard par rapport à sa date de sortie mais il vaut vraiment le coup d’œil.

  • Moyen de locomotion : Ford Granada Turnier et autres
  • But : Retrouver un coup de foudre
  • Trajet : 2500 km de Hambourg à Istanbul

Carnet de Voyage de Walter Salles (2003)

Ce film retrace le voyage qu’Ernesto Guevara à fait en 1952 avec son ami Alberto Granado. Ils décident de partir en moto de Buenos Aires pour Caracas en prévoyant 4 mois de voyage (pour 8 finalement). Durant leurs périples, ils sont témoin de la misère et de l’injustice que vivent les sud-Américain. On y voit Ernesto Guevara s’en indigner de plus en plus et devenir le Che qui fera plus tard beaucoup parler de lui.

  • Moyen de locomotion : Norton 500 (la vigoureuse) et autres
  • But : Apporter leur aide à une léproserie du Pérou et aller à Caracas
  • Trajet : plus de 10 000 km de Buenos Aires à Caracas

Little Miss Sunshine de Jonathan Dayton et Valerie Faris (2006)

Quand on me parle de road-movies, c’est toujours le premier qui me vient en tête. C’est un film sur une famille du nouveau Mexique partant à 6 dans un Van. La petite de la famille de 7 ans doit participer à un concours de beauté en Californie. A cause d’un manque de moyen, toute la famille l’accompagne en prenant la route. Je ne me lasse jamais de le revoir. Tous les personnages sont drôles et attachants.

  • Moyen de locomotion : Volkswagen Station Wagon
  • But : Participer à un concours de petites miss
  • Trajet : 1300 km d’Albuquerque à Redondo Beach (Californie)

Date Limite de Todd Phillips (2010)

De temps en temps, un peu d’humour potache ça fait du bien. Il y a plusieurs road-movies qui misent là dessus (Paul, Dumb & Dumber, camping-car), mais notre préféré est celui-là. Ici, Peter, un homme d’affaire se voit refusé d’un vol à cause de Ethan, un vieux garçon un peu inadapté socialement dont il vient de faire connaissance. Devant absolument aller à Los Angeles pour la naissance de son premier enfant, Peter accepte à contre cœur de faire le voyage avec la voiture de location de Ethan.

  • Moyen de locomotion : Dodge Journey et autres
  • But : Assister à l’accouchement de sa femme
  • Trajet : 3500km d’Atlanta à Los Angeles

Hasta la vista de Geoffrey Enthoven (2011)

Trois jeunes amis belges avec un handicap décident d’organiser un voyage en Espagne pour perdre leur virginité avec des prostituées spécialisés pour les handicapés. Comme ils sont sous la tutelle de leurs parents ils élaborent un mensonge pour qu’ils acceptent de les laisser partir accompagnée de leur chauffeuse.

  • Moyen de locomotion : Mercedes-Benz 207 D
  • But : Perdre sa virginité
  • Trajet : 1500km de Flandre en Espagne

Microbe et Gasoil de Michel Gondry (2015)

Microbe et Gasoil, c’est le surnom de deux jeunes adolescents atypiques, Daniel et Théo. Fatigués de se sentir exclus, ils décident de fabriquer eux-même une voiture roulante pour partir en vacances. On retrouve bien la patte de Michel Gondry (Eternel Sunshine, Soyez sympas, rembobinez), fan de décors bricolés.

  • Moyen de locomotion : Une cabane sur roue avec un moteur de tondeuse à gazon
  • But : Partir en vacances sans leurs parents à la recherche de l’amour et de l’aventure
  • Trajet : 380 km de Versailles à Dijon

The Fundamentals of Caring de Rob Burnett (2016)

Ben, après une reconversion en aide-soignant dois s’occuper de Trevor, un adolescent atteint de myopathie. Ils créent très vite un lien affectif et Ben propose de l’emmener pendant une semaine visiter les sites insolites du pays.

  • Moyen de locomotion : VPG MV-1
  • But : Visiter le trou le plus profond du monde
  • Trajet : 1600 km de Seattle à la Mine de Bingham (Utha)

Expedition Happiness de Felix Starck (2017)

<\p>

On termine par un documentaire où on suit deux jeunes allemands qui décident d’aménager un bus pour faire un tour en Alaska et partir en Argentine. Ce qu’on aime bien dans ce documentaire c’est qu’ils montrent beaucoup de leurs péripéties. Si bien que le titre ne parait pas si bien choisi. Je conseille ce documentaire avant de partir pour un long road-trip en van aménagé car on voit beaucoup de choses auxquelles il faut penser (et auxquelles ils n’ont pas pensé).

  • Moyen de locomotion : Autobus scolaire aménagé
  • But : Traverser l’Amérique du nord au sud
  • Trajet : dans les 15 000 km des chutes du Niagara à l’Alaska puis jusqu’au Mexique

Et vous, c’est quoi vos road-movies préférés ? Ceux qui vous donnent envie de partir à l’aventure ?

Laissez un commentaire